Ces mots qui me blessent

Quand on vit des choses comme celles que je vis en ce moment, il faut avoir les nerfs solides et un mental d’acier. Les mots fusent. Ils sont malheureux et n’ont pas la volonté de faire mal. Mais quand on ne sait pas, il vaut mieux se taire.

IMG_2858

« A quand un petit frère pour Gabriel? »

Comment te dire que je suis déjà à ma deuxième grossesse arrêtée en quatre mois. Que les embryons même non viable aiment tellement mon utérus qu’ils ne veulent pas quitter mon corps sans une aide médicale. Que je suis déjà à ma deuxième hospitalisation pour faire une procédure médicamenteuse pour faire partir les embryons non évolutifs. J’ai retiré mon implant au mois de juillet. Je suis tombée enceinte de jumeaux (dans une poche unique) en septembre. Grossesse non évolutive car un des embryons n’était pas viable et a empêché le second d’évoluer. Deuxième grossesse début février arrêtée à cause d’un hématome situé pile entre la paroi de l’utérus et l’embryon.

Bref. Le petit frère de Gabriel arrivera quand mon corps portera une grossesse évolutive !

IMG_2861

« Au moins tu tombes enceinte. »

Alors oui, il y a des femmes qui attendent très longtemps avant de tomber enceinte. Sauf que je préfèrerais attendre plutôt que de porter continuellement la mort. Ça ne sert pas à grand chose d’être fertile si c’est pour que la grossesse s’arrête lors du deuxième mois de grossesse.

IMG_2859

« Tu es sure que ce n’est pas dû à l’IVG? »

Je pense que je m’en veux encore assez pour cet acte fait en consentement mutuel avec mon conjoint pour me le rappeler. Il a eu lieu il y a deux ans maintenant et non, il n’a aucune incidence sur mes grossesses arrêtées.

IMG_2863.JPG

« Tu devrais te reposer et attendre avant d’essayer encore une fois. »

Je suis les indications de mon gynécologue qui est plus apte à me dire le temps que je dois attendre pour espérer avec une grossesse évolutive et un bébé en bonne santé. Son conseil est simple : attendre un cycle que le corps reprenne ses marques. Le corps étant déjà prêt à la réception d’une nouvelle grossesse, il est plus simple de tomber de nouveau enceinte après « une fausse couche« . Et mentalement, je ne suis pas capable d’attendre encore six mois.

Moralité de cette histoire, il faut tourner sept fois la langue avant de parler.

Carpe Diem*

 

Publicités

5 réflexions sur “Ces mots qui me blessent

    • f4iryinthecity dit :

      Alors ça… et mon medecin aujourd hui. « Il faut pas vouloir retenter trop tôt juste pour vous rassurer et pour voir si la machine fonctionne ». Euuh elle fonctionne la machine. Et m**** je veux juste un bébé….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s