Parler de la mort avec un enfant

Gabriel a été confronté à la mort à plusieurs reprises. Au début, c’était simple pour nous, si il ne pose pas question, on n’en parle pas. Sauf qu’il grandit et commence à comprendre quand ça ne va pas. Surtout que je n’arrive pas à cacher mes émotions même devant lui… Je devrais pourtant !
Pour les deux chats adultes que nous avons perdu cette année, il n’a pas vraiment fait attention à leur départ. Hayden est mort chez le vétérinaire. Comme on est allé quand même chercher un chat déposé le jour même chez le véto, il n’a pas posé de question. Pour Royco, il vivait en enclos dans le garage. Gabriel n’y va que très rarement pour éviter que les chats se sauvent. Donc il n’a même pas ressenti son départ.
Il était au courant pour les bébés, nous lui avions dit qu’il fallait attendre longtemps pour qu’ils soient parmi nous. Je pense que l’idée lui est passé car lui qui apporté des jouets à mon ventre a arrêté du jour au lendemain. Je lui ai quand même expliqué qu’il devrait attendre un peu plus longtemps que prévu la venue d’un bébé et qu’il sera peut être tout seul cette fois. Il m’a répondu qu’il veut un bébé garçon et que nous allions l’appeler Tartine. Me voilà rassuré ! ou pas
Mais il y a quelques jours, nous avons perdu un tout jeune chaton. Il avait deux jours. Il est mort pendant la nuit. Le lendemain matin, Gabriel a voulu allé le voir avant d’aller à l’école. J’ai donc du lui expliquer que le chaton est parti rejoindre les étoiles dans le ciel. Le soir même, comme la nuit tombe très vite, il a voulu allé regarder les étoiles pour essayer de voir son chaton. J’ai trouvé ça tellement mignon. Forcément il a dit l’avoir vu donc nous lui avons envoyé un bisou.

Ce n’est pas évident de confronter des enfants aussi jeunes à cette notion si compliquée pour eux qu’est la mort. Je ne veux pas qu’il ait soudain peur qu’une personne qui l’aime parte rejoindre les étoiles. Pour l’instant, tout va bien. Il passe très vite à autre chose. Et tant mieux !
Les enfants ont cette capacité à rebondir qui me rendra toujours admirative !
Je vous laisse avec un livre que ma formatrice avait lu à des grandes sections que je trouvais très beau et qui amène à parler de la mort avec les enfants : Jojo la mache d’Olivier Douzou.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s