La jalousie est un vilain défaut

La jalousie, c’est comme la curiosité, c’est un vilain défaut (même si pour moi la curiosité n’en est pas un car c’est grâce à ça que nous apprenons des tas de chose dans la vie)(et je ne parle pas de un tel et un tel qui on fait des bêtises ou autres). Mais comme je ne peux m’empêcher d’être curieuse, il y a des fois, je ne peux m’empêcher d’être jalouse. Je suis jalouse des copines qui annoncent leur grossesse. Où tout va bien. Où elles sont heureuses. Je suis jalouse de toutes ces photos de bébé tout neuf que je vois défiler sur mes fils d’actus divers et variés. Je suis jalouse de ces personnes sans problème apparent (même si je sais que ça cache souvent des sous-jacents). Je veux moi aussi même des photos d’échographies avec des petits cœurs qui battent toujours à la deuxième échographie. Des photos de mon ventre qui gonfle. De trouvailles pour le futur venu…

 Je cumules peut être trop. La perte des jumeaux. Mes problèmes de santé divers et variés (soit disant que j’ai une sciatique qui me lance dans les deux jambes). Ma course aux économies pour la maison. Car les options s’enchainent et la note monte de plus en plus. Parce que oui on prend des options sur des éléments qu’on ne peut pas revoir après coup (je vous ferais un point dans un article car sinon celui-ci va tourner autour de la maison). Gabriel qui commence à fatiguer, qui est grognon et qui nous fatigue (et nous gave aussi mais c’est mal venu de dire que nos enfants nous gavent). 

Je suis très heureuse de savoir les copines heureuses. J’attends juste mon tour avec impatience. On ne peut pas s’empêcher de voir l’herbe plus verte chez le voisin que chez nous. D’ailleurs chez nous, l’herbe est envahi de pommes pourries, c’est peut-être un signe !

 Les photos ont été prises le matin en allant au boulot. Regarder le ciel rose m’apaise avant une journée de travail.

Carpe Diem*

Publicités
Publié dans: Life

2 réflexions sur “La jalousie est un vilain défaut

  1. maman est occupée dit :

    J'étais comme toi il y a encore quelques années : je bavais toujours sur quelque chose que je ne possédais pas encore. Aujourd'hui, l'âge aidant sûrement, j'ai appris à profiter de ce que j'ai… et cela me convient très bien comme cela.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s