La roue tourne et retourne.

Comment en l’espace de quelques jours peut-on passer des larmes de joie aux larmes de tristesse. Pourquoi quand tout va pour le mieux, il faut que le pire s’abatte sur nous. Pourquoi le bonheur nous quitte-t-il aussi vite qu’il est arrivé? Depuis quelques mois, je me sentais bien. Heureuse, amoureuse, comblée. La maison sera sortie de terre pour l’été prochain. Gabriel se sent très bien à l’école et évolue à une vitesse folle. Mon chéri s’implique énormément pour notre maison. Tout allait bien. Début du mois d’octobre après un petit retard (ou pas vu que c’est l’anarchie dans mon corps depuis le retrait de l’implant), je décide de faire un test. Encore plus de joie et de bonheur au rendez-vous car la deuxième barre s’illumine presque immédiatement. *danse de la joie* La panique suit de très peu car la semaine a été très difficile avec quelques traces de « sang ». Une échographie plus tard, rien d’inquiétant mais une grande nouvelle : ils sont deux ! Deux dans une seule et même poche. *double danses de la joie* Une dizaine de jours plus tard, deuxième échographie, plus rien ne va plus. Dans ma tête, tout devient sombre et noir. Les cœurs ne battent plus. Les mots sont prononcés : Ils sont morts. Comme un soufflé tout retombe : la joie, le bonheur… Les conclusions des spécialistes: problème de nidation à cause des hormones de l’implant encore trop présents (ce p***** d’implant de m**** ne m’aura causé que des ennuis). Une grossesse arrêtée s’est difficile à vivre mais c’est comme ça. Ça ne nous empêchera pas de retenter notre chance pour avoir notre deuxième enfant. Ce qui m’attriste le plus, c’est que j’attendais des vrais jumeaux. Génétiquement, vu le nombre de vrais jumeaux dans la famille, il m’est possible d’en porter. Mais c’est une chance sur combien que ça se reproduise. J’essaie de ne plus trop y penser. De me focaliser sur ma famille et sur le futur. Ce n’est pas toujours facile mais il faut aller de l’avant pour que la roue tourne une nouvelle fois en notre faveur.   

  Carpe Diem*
Publicités

8 réflexions sur “La roue tourne et retourne.

  1. Anonyme dit :

    On avait échangé sur Instagram il y a qq jours, et je m'aperçois qu'on a vécu quasiment la même chose en fait !! Bon courage dans cette épreuve … (Sophie)

    J'aime

  2. Laura Lefebvre dit :

    Je tenais à te laisser un message, je ne peux pas lire cet article sans te dire que je suis vraiment désolée pour toi, pour vous… C'est une épreuve difficile, il faut aller de l'avant c'est sûr mais il ne faut pas non plus le nier, c'est un deuil à faire. J'ai également fait une fausse couche avant Sacha, je ne savais pas que c'était si courant, et tellement tabou finalement, on l'avait annoncé à tout le monde et on s'était projeté immédiatement, c'était difficile… le corps médical et l'entourage minimise beaucoup… t'as bien raison d'en parler…
    Je te souhaite plein de futurs beaux bébés !!!
    Gros bisous

    J'aime

  3. Inesonline dit :

    Oh ma douce quelle tristesse. J'ai vu ton hospit sur Intagram et je n'ai pas osé t'en demander les raisons…Je pense comprendre maintenant! Je suis sincèrement désolée pour vous. J'ai vécu la douleur d'une fausse couche, donc je peux comprendre même si pour toi ce n'est pas pareil car ils étaient deux…Je te souhaite force et courage pour faire face à cette épreuve! La roue tourne, je te souhaite sincèrement de retomber enceinte et de fonder la famille que vous souhaitez avec ton homme en attendant je t'envoies plein de bises de réconfort pour affronter cette douleur physique et cette peine…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s