La frustration de la maman prof

J’en ai discuté avec la maîtresse le jour de la réunion de rentrée. Je n’en parle pas beaucoup car j’ai l’impression que ce que je dire est un peu taboo dans la profession. Je suis frustrée. Frustrée de ne jamais amener mon fils à l’école, de ne jamais aller le cherche, de ne pas pouvoir poser une journée pour accompagner une sortie scolaire. Frustrée de ne pouvoir parler à la maîtresse que via la nounou ou en devant prendre rendez-vous avec elle.

 Je sais bien que ce n’est pas que les enseignants qui ont cette incompatibilité d’emploi du temps avec leurs enfants pour les amener ou rechercher à l’école mais c’est l’accumulation de tout qui engendre ma frustration. Le fait d’être la maîtresse d’autres enfants aggrave d’autant plus ce sentiment.

Quand je remplace dans une classe de TPS/PS (classe de Gabriel), je l’imagine évoluer dans son espace, participer aux activités proposées par la maîtresse, etc. Quand il rentre le soir, il m’explique brièvement ce qu’il a fait à l’école. On chante ensemble quelques comptines qu’il a appris. Etc. Mais j’aimerais tant pouvoir m’investir plus dans sa scolarité. Voir son regard s’illuminer quand je viens le chercher dans sa classe. 
La première année d’école n’est pas d’une important primordiale mais c’est là qu’il pose ses bases de la vie en société et j’aurais beaucoup aimé l’aider ou au moins être présente (car il n’a pas besoin de moi pour être à l’aise en société).
J’ai comme l’impression de louper quelque. Quelque chose de très important. Comme si mon petit garçon m’échappait. Comme s’il n’était plus vraiment le mien
Je ne sais pas si c’est frustrant pour lui de voir les copains repartir avec leurs parents et pas lui. Il n’en parle pas. Mais moi ça me crève le cœur de me dire qu’il devra vivre cette situation tout le long de sa scolarité.

Photos en noir et blanc pour cacher la misère mais ce sont les photos rituels du matin avant de partir chez la nounou et je les aime beaucoup.

Carpe Diem*
Publicités

4 réflexions sur “La frustration de la maman prof

  1. Aurore C. dit :

    Je comprends un peu ce que tu veux dire. (Mais juste un peu je pense).
    Dans mon cas, c'est Nono qui raconte absolument toute sa journée à ma BM (avec qui je m'entend plus que bien fort heureusement). Elle ne veut jamais rien me raconter… Quand je lui demande ce qu'elle fait, elle me répond : rien ou je sais pas…
    Courage à toi, la situation changera peu être à un moment 😉

    J'aime

  2. Stephny59554 dit :

    Je te comprends parfaitement.
    Je ne suis pas enseignante, mais je ne peux pas aller chercher ma fille ou l’emmener à l’école à cause de mes horaires, quand je vais l’emmener ou la rechercher c’est à la garderie.
    Mon mari lui va la chercher le mardi midi et le jeudi soir, et je l’envie 
    Surtout qu’en septembre j’en ai profité, j’étais encore en congé maternité, et j’ai pu savourer le bonheur de l’emmener le matin d’aller la chercher, et de lui éviter les grosses journées avec la cantine et la garderie.
    Je sais qu’elle n’est pas malheureuse (elle me réclamait quand j’étais en congé d’y aller) mais je culpabilise comme beaucoup de mamans

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s