Etre l’enfant de personne

Je suis une enfant de divorcés. Mes parents se sont séparés quand j’avais neuf mois. Je n’ai donc aucun souvenir de leur couple. Ce n’est peut-être pas plus mal, je n’ai pas souffert de la séparation. J’ai d’ailleurs toujours dit que j’avais bien vécu ma vie d’enfant de divorcés dans cette société où de toute façon la norme n’est plus de s’aimer pour la vie. Mais des fois, c’est adulte que l’on comprend les choses. 
Quand on est enfant de divorcés, on a une grande famille. On a tout en double. C’est génial dans la tête d’un enfant car ça veut dire double cadeaux à Noël et aux anniversaires. Enfaite temps qu’on est enfant unique ça se passe plutôt bien. Le nouveau compagnon ou compagne te considère comme son propre enfant (ou on te présente comme l’enfant de… ça quand tu es petite ça fait mal…bref). Mais tout change à la naissance d’un « enfant du couple« . Car toi tu es l’électron libre (ou la balle de tennis qu’on se renvoie ça dépend les points de vue) aimé de tout le monde voir de personne mais tu n’auras jamais dans chacune des familles autant de considération que l’enfant du couple. Là tu deviens vraiment l’enfant de… et tu ne sera jamais notre/leur enfant.
Les parents ne s’en rendent pas forcément compte mais les disparités peuvent devenir énormes au fils des années. Là où toi tu as dû te débrouiller toute seule car « tes » parents se renvoyaient la patate chaude de qui va payer les études, le permis, la voiture… tu apprends à ne rien demander. La réponse de toute façon était « demande à l’autre« . Tu finis par te considérer comme seule. Et par tout faire seule. On te dira que tu as du mérite, c’est sure. Mais où est le mérite quand tu as tout fait en dessous de tes capacités car tu ne te sentais pas soutenu pour faire mieux. Quand tu t’es épuisée moralement et physiquement pour en arriver là aujourd’hui. A ne plus savoir où est ta place dans la société. Quand on arrive déjà pas à trouver sa place dans sa propre famille, c’est difficile de trouver sa place ailleurs. 
A être l’enfant de tout le monde, tu finis par devenir celui de personne
Carpe Diem*
Publicités
Publié dans: Life

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s