Leur donner autant d’amour et d’attention

Vous allez me prendre pour une folle car dans cet article, je vais comparer mes chats à des enfants. Je n’ai pas enfants personnellement même si mon boulot me permet de connaitre leurs comportements mais trois chats (la différence, c’est que tu n’as pas la carte famille nombreuse).

Depuis l’arrivée de Hayden, Darjeeling a tout de suite changé de comportement. Elle ne l’aimait pas. Il faut savoir que l’un des traumatismes dans la vie d’un enfant, c’est l’arrivée du premier petit frère ou petite sœur. Ils le montrent de différentes manières. Darjeeling nous l’a montré tout de suite qu’elle aurait du mal à accepter ce petit mâle sur son territoire. C’est sure qu’elle était la plus chouchoutée de la maison. Tout le monde lui disait qu’elle était la plus belle. etc. etc. Maintenant, il y a cette boule de poils qui lui vole sa maman et les caresses des gens de passage. Comme un enfant qui a l’impression que ce bébé lui vole l’intérêt que tout le monde lui portait avant.

Du coup, elle a commencé les bêtises. Pour se faire remarquer surement. Des pipis partout. Des cacas aussi, alors qu’elle n’avait jamais fait ses besoins comme ça ! Les pipis, c’était juste pendant les chaleurs. Elle nous a repoussé. On a eu le droit à des grognements à chaque fois qu’on voulait lui faire un câlin. Plus de câlin spontané. Elle restait planquée sur les meubles de la cuisine.  Il fallait qu’elle soit en hauteur pour qu’elle puisse surveiller de loin ce que la boule de poils faisait.

Elle n’a pas supporté qu’il s’intéresse à ses affaires. Du coup, elle a délaissé son arbre et sa litière. Au début, elle refusait même de manger dans la même gamelle que lui.

P1756_07-02-13

Aujourd’hui, la situation s’améliore au bout de presque 2 mois de cohabitation. Elle revient spontanément demander des câlins, dormir sur nos genoux. Mais on ne peut toujours pas la prendre nous même pour lui faire des câlins, sinon elle grogne.

C’est sure que Hayden nous prend beaucoup de notre temps et vient plus facilement vers nous pour les câlins, il réclame pour jouer, etc. Mais je ne veux pas favoriser l’un plutôt que l’autre. A l’arrivée de Darjeeling, c’était plus facile. Vanille est beaucoup plus indépendante et elle ne joue plus.

Je pense que l’arrivée d’un chaton dans un maison où il y a déjà des chats, c’est comme l’arrivée d’un bébé dans une fratrie. C’est difficile de partager avec un autre l’attention de ses parents surtout qu’un bébé demande beaucoup d’attention vu leur manque d’autonomie. Mais il faut trouver le moyen de donner autant de son temps à tous les membres de la famille pour qu’ils ne puissent pas se sentir délaissés.

L’objectif étant que personne ne se sente délaissé et pense être moins aimé que le nouvel arrivant.

Carpe Diem * (en espérant que les mamans ne m’en veulent pas pour la comparaison)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s