Fin de l’illusion, on ne vit pas dans un monde de bisounours !

Cette semaine, je suis en stage en maternelle et vraiment j’adore ! Les journées sont vraiment crevantes, le soir quand je rentre chez moi, je ne pense qu’à une seule et unique chose, aller me coucher ! Mais vraiment, c’est super enrichissant au niveau professionnel mais également au niveau personnel. La maîtresse d’accueil est géniale, elle nous a déjà photocopié toutes les comptines qu’elle utilise en classe et même si c’est un stage d’observation, elle nous laisse quand même prendre la classe, comme mardi c’est moi qui me suis occupée des rituels de début de journée et étonnement les élèves ont été extra ! J’ai appris de nouveau prénom comme Zyrafette que je veux toujours appeler gyrafette et Prospérity, une petite fille toute calme que j’ai appelé par un lapsus (révélateur certes) Sérénity. Ils sont super choupi malgré leur situation… car oui, comme dans l’école de mon précédent stage, j’ai des élèves qui ont 4 à 5 ans, mais qui un déjà un vécu. Entre les pères recherchés par la police, ceux qui sont déjà en prison, ceux qui battent les mamans et les alcooliques, ces enfants ne sont pas tombés dans les meilleures familles. Mais le pire, c’est une petite fille, qui pourtant respire la joie de vivre malgré un manque de confiance en elle, elle a été enfermé pendant tout un week-end dans le noir avec sa soeur sans manger ! Qui peut faire ça à des enfants ! C’est honteux !
Je crois que c’est une partie du métier avec lequel, je vais avoir le plus de mal. Car malgré leurs vécus différents, tu dois tous les traiter de la même façon. Même si tu as un petit garçon qui arrive tout sale à l’école… que tu as une petite fille, alors qu’il neige et qu’il fait -5, qui n’a qu’un Tshirt sur son dos… Pour moi, c’est très, très dur ! Mais il faut faire avec, on appel ça l’étique.

Alors qu’ils ne devraient voir que les bons côtés de la vie. Ils sont jetés directement dans la dureté du monde des adultes, voir sa mère défigurée car son père l’a battu, ça doit pas être facile quand tu n’as que 4 ans.
Publicités

5 réflexions sur “Fin de l’illusion, on ne vit pas dans un monde de bisounours !

  1. oujette dit :

    Oui, on voit de tout dans ce beau métier, le meilleur comme le pire. J'espère que tu auras un jour une classe aussi chouppy que la mienne!!
    bonne chance.. c'est quand même le plus beau métier du monde 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s